Quelques dimensions de la « Hijra »

Imprimer

Outre le sens d’immigration géographique de La Mecque vers Médine, le mot « Hijra » (traduit habituellement par « exode ») porte une sémantique riche que seule une lecture approfondie peut nous enseigner sur les portées spirituelles, politico-historiques et culturelles de cet événement.

En effet, l’exode (Hijra) du Prophète (Paix et Bénédiction sur Lui) et de ses compagnons a marqué une étape importante dans l’histoire de la révélation. Cet évènement a eu d’énormes répercussions sur toute l’humanité et a été choisi à juste titre comme le début du calendrier musulman.

 

Le sens le plus perceptible de la Hijra est le départ de La Mecque où les musulmans subissaient les pires injustices vers la ville de Médine. L’immigration en tant que moyen pacifique d’échapper aux exactions pour pouvoir vivre sa foi dans des contrées plus accueillantes a été adoptée par plusieurs prophètes. Le prophète Noé en empruntant l’arche a entrepris une immigration symbolique qui s’avérait destructrice pour son peuple. Le prophète Ibrahim avait quitté son peuple quand il a perdu tout espoir de les convaincre. Le prophète Moïse est parti une première fois de l’Egypte pour échapper au complot et une seconde fois pour délivrer son peuple du joug de Pharaon.

 Une toute autre perception de la Hijra est le fait d’orienter son cœur vers Dieu. Ibrahim en quittant son peuple a eu ces paroles : « Moi, j’émigre vers mon Seigneur, car c’est Lui le Tout Puissant, le Sage. » Sourate Al-Ankabout (l’Araignée), verset 26. Le voyage s’apparente dès lors à un cheminement spirituel transcendant. D’ailleurs, après l’ouverture de La Mecque, le Prophète (Paix et Bénédiction sur Lui) a dit « Il n’y aura plus de Hijra après l’Ouverture (de La Mecque) mais il restera le combat et l’intention. » Dans un autre hadith, il définit l’immigrant (Mouhajir) comme étant celui qui abandonne tout ce que Dieu a interdit.

 Dans le coran, nous retrouvons à plusieurs reprises l’invitation d’abandonner les biens de la vie d’ici-bas ou de franchir l’obstacle de son ego au profit de la recherche de l’agrément de Dieu. Ceci représente un perpétuel effort de Hijra symbolique et qui demande autant de volonté qu’une immigration géographique fuyant la persécution.

 Une troisième dimension de la Hijra est l’effort de contribuer au renouveau de la communauté islamique. Le renouveau est un projet d’immigration de la communauté d’un état d’éloignement des sources vers celui du modèle prophétique tant au niveau éducationnel et spirituel qu’au niveau organisationnel.

 

I like very much this iPage Hosting Review because this is based on customer experience. If you need reliable web hosting service check out top list.

Copyright © 2011, Mosquée de Bouzignac. Tous droits réservés.

Joomla Templates designed by Best Cheap Hosting