Jeûner les six jours de Chawwal : C'est encore possible !

Imprimer

Le Prophète, paix et salut sur lui, dit : « Quiconque jeûne le mois de Ramadan et lui succède six jours du mois de Chawwal s’affranchira de ses péchés comme le jour où il naquit du ventre de sa mère. »(1) 

Dans un autre Hadith, le Prophète dit : « Quiconque jeûne le mois de Ramadan, puis jeûne six jours du mois de Chawwal, égalera celui qui jeûne à perpétuité. »(2)

Le Hadith semble privilégier un jeûne des six jours juste après le jour de l’Aïd (qui demeure, lui, un jour de fête où le jeûne est interdit).

Cependant, il est également possible de jeûner les six jours en les répartissant sur le mois de Chawwal.

Nous sommes le 20 Chawwal. Si ce n'est pas déjà fait, profitons des derniers jours de Chawwal pour accomplir ce jeûne méritoire. C'est encore tout à fait possible !

(1) Rapporté par at-Tabarâni selon Ibn ‘Omar
(2) Rapporté par Mouslim

Après Ramadan

Imprimer

« Tout ce qui est sur Terre doit disparaître… et seule subsistera La Face de   Seigneur, plein de majesté et de noblesse » (1), un verset comme une évidence, comme une vérité qui s’imposent à nous… Le temps passe, les moments tant attendus ou tant appréhendés arrivent enfin ou déjà, nous les vivons dans la joie, dans la douleur, dans l’effort… puis ils passent. Restent les souvenirs mais surtout l’impact de ces expériences vécues sur nôtre âme, notre cœur, notre vie.

Il y a quelques mois, nous attendions avec hâte et enthousiasme les effluves bénies et sacrées du mois de Ramadan, et il y a quelques jours nous l’avons quitté avec la reconnaissance envers Dieu de nous avoir offert ce havre de quiétude, de spiritualité, de purification et d’épanouissement. Nous l’avons quitté avec la joie d’avoir pu accomplir pendant un mois jeûne, lecture du Coran et prières de la nuit ; une joie mêlée avec, peut-être, un peu de regret, celui de ne pas en avoir fait assez ; avec l’envie de maintenir pendant les mois qui suivent les efforts entrepris, et avec l’espoir de pouvoir lors du Ramadan prochain, si Dieu nous prête vie, profiter plus encore de cette station bénie de ressourcement et de recherche de la satisfaction de Dieu.

Lire la suite : Après Ramadan

RAMADAN : Iftar citoyen

Imprimer

La mosquée de bouzignac a organisé un iftar citoyen le 26 Avril 2022 afin de sensibiliser les voisins et les institutionnels à l’importance du « vivre ensemble » en proposant un repas.

L’objectif de cet iftar a été atteint en permettant à nos voisins de se rassembler pour partager un moment convivial et de solidarité

 Partager un repas, c’est partager plus qu’un repas : c’est donner sens à l’humanité au-delà de nos croyances, c’est partager du plaisir et de la joie ; c’est partager des histoires, des expériences et des connaissances ; c’est avant tout apprendre à s’entreconnaitre.

Le ramadan est l’occasion également de donner de l’amour autour de soi.

Lire la suite : RAMADAN : Iftar citoyen

Les repas solidaires

Imprimer

 

L'association LIBRE ECHANGE lance l'opération  " Ramadan Solidaire " en ces temps difficiles (crise sanitaire, guerre, inflation...etc) de plus en plus de personnes sont impactées et les besoins se font de plus en plus ressentir, c'est pourquoi nous ne devions pas rester spectateurs : l'objectif est de distribuer 200 repas chaque jour lors de la rupture du jeûne aux personnes les plus démunis soit au total 6000 repas pour ce mois béni.

Pour attenidre cet objectif nous avons besoin de vous. pour nous aider c'est très simple (1 repas=3€) il suffit de nous faire un don équivalent au nombre de repas que vous souhaitez offrir (1 repas= 3€ / 5 repas=15€/ 10 repas=30€/ 20 repas=60€/ 50 repas =150€).

Vous nous avez déjà soutenu et nous savons que nous pouvons compter sur votre générosité.

L'impossible : ensemble devient possible

Quel que soit le montant, chacun peut participer à cette cagnotte. Pas besoin de créer un compte ou de s'inscrire, c'est rapide et les paiements par Carte Bancaire sont 100% sécurisés.

Si vous ne pouvez pas participer financièrement, partagez cette cagnotte autour de vous au maximum. MERCI !

https://www.cotizup.com/repasramadanbouzignac

 

Le jeûne pendant le mois de Chaabane

Imprimer

Chaabane est le 8ème mois du calendrier musulman, situé juste entre Rajab et Ramadan.
Ce mois constitue une introduction au mois de Ramadan, il permet de se préparer et de se conditionner à la venue du mois de Ramadan.

En effet, le jeûne de Chaabane, prescrit par le Prophète, paix et salut de Dieu sur lui, prépare psychologiquement aux nouvelles habitudes quotidiennes du mois de Ramadan.

Le Prophète, paix et salut de Dieu sur lui disait: « Ô Dieu! Bénis-nous les mois de Rajab et de Chaabane et fais-nous parvenir au mois du Ramadan! »(1)

Quant à la mère des croyants Aïcha, que Dieu l’agrée, elle a déclaré : « Le Messager de Dieu jeûnait tout le mois de Chaabane, il le jeûnait entier sauf peu (de jours) ».(2)

Lire la suite : Le jeûne pendant le mois de Chaabane

Cha’bane, un tremplin pour Ramadan 2022

Imprimer

Anas Ibn Malik, que Dieu l’agrée rapporte : « Quand les Compagnons du Prophète apercevaient la nouvelle lune de Cha’bane, ils s’immergeaient dans la lecture de leurs copies du Coran. Les Musulmans payaient l’aumône [zakat] due sur leur richesse, en fournissant de cette façon les moyens pour le faible et le pauvre de se fortifier dans la préparation au jeûne du mois de Ramadan. Les gouverneurs appelaient les détenus de prison, et faisaient exécuter la sentence sur ceux déclarés coupables d’offenses majeures sous la loi islamique, et libéraient le reste. Les hommes d’affaires se mettaient à payer leurs dettes et à rassembler leurs cotisations. Alors, quand ils apercevaient la nouvelle lune de Ramadan ils se baignaient et se consacraient à l’adoration »

Comme chaque année, ce mois dégage un parfum de Ramadan. L’occasion pour chacun(e) d’entre nous de nous préparer physiquement et spirituellement à accueillir ce mois béni de Ramadan dans la sérénité, la joie et le recueillement.

D’après Aicha, que Dieu l’agrée : « le Prophète, paix et salut de Dieu sur lui, jeûnait au point où nous disions: « Il ne rompt plus son jeûne »; et il rompait son jeûne au point où nous disions: « Il ne jeûne plus ». Je n’ai pas vu le Prophète jeûner un mois complet à l’exception du Ramadan et je ne l’ai pas vu jeûner un mois autant que Cha’bane »[1]

D’après Oussama Ibn Zayd, que Dieu l’agrée, il dit : « Ô Messager de Dieu, Je ne te vois pas autant jeûner les autres mois que pendant celui de Cha’bane. » Le Prophète, paix et salut sur lui, dit alors : « Les gens oublient ce mois qui se trouve entre Rajab et Ramadan. C’est pourtant le mois au cours duquel les œuvres montent vers le Seigneur de l’Univers, et j’aime être en état de jeûne lorsque mes œuvres Lui sont montées. »[2]

Ainsi les actes d’adorations ont plus de valeurs auprès de Dieu aux heures d’insouciance, tout comme la prière au tiers de la nuit (pendant que les gens sont couchés) ou le jeûne pendant le mois de Cha’bane (mois avant le jeûne obligatoire de Ramadan) sont plus propices à la proximité et la récompense divines.

Aussi, ne négligeons pas ce mois de Cha’bane aux portes du mois Purificateur. Profitons pleinement de ce mois, à l’exemple de nos prédécesseurs, qui à l’approche de Ramadan, se consacraient au jeûne, à la lecture et méditation du Coran, aux prières surérogatoires, aux bonnes œuvres … pour ainsi être prédisposés à accueillir le mois de Ramadan et avoir le privilège de récolter ses fruits.

« Ô Dieu ! Bénis pour nous le mois de Cha’bane et fais-nous parvenir au mois de Ramadan ! »

[1] Hadith rapporté par Boukhari et muslim

[2] Hadith rapporté par Ahmed et Annassaï

I like very much this iPage Hosting Review because this is based on customer experience. If you need reliable web hosting service check out top list.

Copyright © 2011, Mosquée de Bouzignac. Tous droits réservés.

Joomla Templates designed by Best Cheap Hosting